Et si le stress de ton travail te suivait pendant tes congés ? Commets-tu toi aussi cette terrible erreur ?

As-tu bien vérifié, avant de fermer tes bagages, que tu n’y as pas déposé le stress de ton travail ?

Découvre la subtile technique pour garder une attitude positive, conserver ton énergie et passer tes congés avec la joie et la fierté d’un travail bien accompli.

Que ce soit un collègue désagréable, un travail épuisant, un supérieur ou un client très exigeant, quelle que soit la cause de ton irritabilité, le problème, c’est que tes émotions ne s’arrêtent pas toujours là…

Si tu nourris ces émotions désagréables, que tu leur apportes toute ton attention, elles vont s’amplifier et continuer à dévorer ton énergie et ton bien-être…

Le danger c’est que ce stress peut très vite envahir tes congés ou même ton temps libre après le travail (lorsque tu es en famille par exemple).

  • As-tu vraiment envie de passer tes congés à stresser pour ton travail ?
  • T’arrive-t-il encore d’être aveuglé par ta colère, ton stress ?
  • Est-ce que tu penses être heureux de travailler dans ces conditions ?
  • Ne penses-tu pas qu’il faille changer quelque chose dans ta vie pour te sentir enfin ZEN & libéré de ces émotions désagréables ?

Si la réponse est oui ! Bienvenue ici et merci de lire cet article, cela ne te prendra que quelques minutes !

Utilise tes émotions désagréables pour renforcer ta compassion et ton empathie !

Heureusement pour toi, il existe une attitude mentale qui peut te permettre de changer cette réalité en quelque chose de ressourçant et de revigorant !

Stress de ton travail pendant les congés

Oui il est possible de voir ces événements stressants comme du bois qui alimente le feu de ta joie de vivre, de ta compassion naturelle !!

Oui c’est déjà là au fond de toi, je t’explique dans un instant comment la faire ressortir dans les moments où tu veux te mettre en colère.

Les bienfaits de la bienveillance sur ta vie de tous les jours

« Sois le changement que tu désires voir dans le monde »
Gandhi

Mais avant de continuer, laisse-moi te poser quelques questions:

  • As-tu un désir ardent de vouloir changer ce comportement chez toi ?
  • Es-tu bien sûr d’envisager tout les avantages et l’immunité que cela pourrait te procurer, le bonheur que tu pourrais ressentir quelques soit les conditions ?

Si la réponse est oui, alors je te propose d’imaginer que les personnes qui t’agacent ne soient que des enfants blessés, de petits êtres en souffrance et que toi seul possèdes le pouvoir de les aider.

La prochaine fois que tu verras une personne en colère, tu regarderas derrière la colère et tu apercevras qu’une souffrance beaucoup plus grande s’y cache.

Que faire de l’empathie pour désamorcer un conflit ?

Maintenant que tu as compris que derrière la colère se cache de la souffrance, tu vas montrer à ton interlocuteur ta volonté de comprendre son problème à lui.

C’est difficile au début parce qu’il faut oublier d’avoir raison pour essayer de comprendre l’autre en premier.

Tu peux utiliser une technique pour reformuler, par exemple, dire à la fin de chaque phrase ou de chaque explication:

« Si j’ai bien compris ce que tu viens de dire, le problème pour toi c’est que… »

C’est très subtil, mais en agissant de cette manière, ce que ton interlocuteur retiendra c’est ton intention de le comprendre, d’aller dans son monde à lui.

Il t’en sera très reconnaissant !

En avant les initiatives et la proactivité !

Si tu travailles en équipe, je te propose même de prendre une belle initiative qui sera vraiment très appréciée surtout en période de conflit :

Prépare un sondage pour les personnes qui travaillent avec toi pour qu’elles expriment de manière anonyme les problèmes qu’elles rencontrent dans leur travail.

Voici quelques questions types qui pourront aider ces personnes à communiquer le plus clairement possible :

  1. Quel est le plus gros problème que vous rencontrez ?
  2. Quel est l’impact sur votre bien-être et votre efficacité ?
  3. Quels sont les risques à long terme si l’on ne fait rien ?
  4. Quelles idées avez-vous pour améliorer la situation ?

En gardant une attitude proactive pleine de compassion comme définie ci-dessus, tu vas pouvoir recenser les problèmes et les frustrations communes des personnes autour de toi! Tes supérieurs apprécieront grandement que tu leur mâche le travail…

Pour l’utiliser dans plusieurs de mes activités, je te conseille vivement d’essayer les exemples de sondages sur SurveyMonkey! Ou quoique ce soit d’autres qui réponde vraiment aux besoins de ton entourage.

Pourquoi offrir de l’empathie même si personne ne t’en donne ?

Rappelle-toi que le but c’est d’offrir une attitude d’écoute et de bienveillance aux personnes de ton travail.

Si tu ne reçois pas l’écoute dont tu as besoin et que cela te met en colère, rappelle-toi que les autres sont dans le même cas que toi.

N’attends pas que les autres changent.

Offre ton écoute et ton attitude bienveillante même si tu t’en sens privé pour le moment.

Tu commenceras à faire germer des graines de sagesse et de compassion dans l’esprit des personnes qui occupent ton lieu de travail.

Tout le monde pourra alors récolter les fruits de ton travail, y compris toi-même, ce n’est jamais cause perdue !

Le bien-être au travail n’a pas de prix!

Offrir de l’empathie, c’est déjà un cadeau aussi bien pour toi que pour l’autre !

Voici une autre ressource sur la gestion des conflits

Publié par

Brice

Brice est praticien PNL installé à Paris. Sa spécialité est d’enseigner comment gérer ses émotions, augmenter son temps libre, son énergie, et comment gérer les conflits grâce aux outils de la CNV. Il a publié dernièrement une formation en ligne gratuite « ZEN & Libéré »

2 réflexions au sujet de « Et si le stress de ton travail te suivait pendant tes congés ? Commets-tu toi aussi cette terrible erreur ? »

  1. Pas facile de se déconnecter pendant les vacances mais au bout de quelques jours on y parvient. Le plus compliqué est de bien séparer vie privée et vie professionnelle. Il est souvent délicat de rentrer chez soi sans penser au travail.

    1. Merci Marie-Jeanne!

      Tu as tout à fait raison, dès qu’on rentre du travail, on garde toujours certaines pensées qui le concerne, c’est pourquoi j’aime bien créer un sas de décompression entre le travail et ma vie perso, pour ça, la première chose que je fais en rentrant chez moi c’est mon fameux rituel (Sport, Douche, Méditation).

      Si je n’ai que 15 minutes devant moi par exemple, je vais faire une peu de yoga, une bonne douche et 5 minutes de méditation.

      J’aime bien ces petits rituels, ils aident lorsqu’on les applique régulièrement!

      Merci encore, à très bientôt,

      Brice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge