Comment prendre du plaisir à faire des efforts ?

Il faut encore faire des efforts ? Si quand on vous parle de motivation, vous commencez déjà à souffler… Cet article est fait pour vous!

Rassurez-vous, c’est normal de vous sentir parfois un peu à plat.

Je sais qu’entretenir votre motivation à long terme, malgré les nombreuses solutions que l’on vous propose reste un véritable challenge.

Et c’est normal.

Et si je vous disais que tout se passe au démarrage ? Prendre un bon départ, c’est ce qui vous maintient sur les rails tout au long des difficultés et des aléas de votre vie quotidienne.

Un bon départ, c’est aussi ce qui vous donne l’envie et l’énergie de remettre sur pied un système que vous avez abandonné quelques temps (pendant de longues vacances par exemple).

Voici sans plus attendre, la méthode en 4 étapes pour avoir envie de faire des efforts!

Essayez d’imaginer comment adapter ces conseils & ces sensations à l’objectif que vous tentez de réaliser. Si vous bloquez, vous me poserez vos questions dans les commentaires !!

Pour accentuer le côté pratique de la méthode, imaginons que vous travaillez sur deux objectifs distincts, par exemple, courir plus régulièrement & méditer au moins 1x par jour.

#1. Ressentez le confort, pendant l’effort.

Si vous courez, vous pouvez prendre plaisir à porter des chaussures confortables, si vous pratiquez la méditation pour gérer votre stress, vous pourrez prendre plaisir à vous sentir à l’aise dans des vêtements souples et larges.

#2. Ecoutez chaque son & restez détendue.

Est-ce que vous entendez le bruit du vent, le bruit de vos pas lorsque vous courrez ? Est-ce que vous êtes agréablement surpris par ce silence reposant qui vous entoure lorsque vous méditez ?

Encore une fois, je vous laisse personnaliser vos sensations…

Mitarart
Mitarart

Si vous avez de quoi écrire, je vous laisse prendre l’objectif sur lequel vous travaillez en ce moment pour faire le lien avec chaque type de sensation que je vous décris ici.

#3. Respirez & sentez toutes ces odeurs agréables qui vous accompagnent pendant l’effort.

Est-ce que vous vous rappelez les odeurs de la forêt lorsque vous étiez parti courir la dernière fois ?

Est-ce que vous vous souvenez des odeurs d’encens, de bougie ou peut-être la douce absence d’odeur qui vous accompagnait lors de votre dernière méditation?

Essayez de vous concentrer un moment pour identifier l’agréable sensation odorante que vous ressentiez pendant l’effort.

#4. Quelles images pourraient vous donner envie de faire des efforts, pendant l’effort ?

Attention, ici je ne vous demande pas de visualiser l’objectif atteint, c’est bien parfois, mais le problème c’est que vous mettez de côté la partie difficile pour vous concentrer uniquement sur ce qui est facile.

C’est une fois que vous vous mettrez à travailler dur sur votre objectif que vous serez déstabilisé, vous aurez l’impression que ce n’était pas ce que vous recherchiez.
Concentrez-vous sur une image qui vous donnerait envie de faire des efforts pendant l’effort.

Si vous courez, au lieu de vous visualiser mince, essayez de vous observer en train de courir et de sourire.

Si vous méditez, essayez de vous voir en état de parfaite sérénité et de discipline pendant votre séance de méditation.

L’objectif de cette visualisation c’est de vous observer en train de prendre du plaisir à travers un effort que l’on évite trop souvent.

Et maintenant, comment continuer d’avoir envie de faire des efforts ?

Nous venons de parcourir ensemble un bon bout de chemin, je vous invite à reprendre sur papier cette liste de 4 sensations à identifier pour avoir envie de faire un effort vers l’accomplissement de vos objectifs.

Les sensations sont des guides inconscients qui orientent nos décisions tout au long de la journée. Notre corps est ainsi fait qu’il nous pousse à rechercher les sensations agréables et à éviter les sensations désagréables, la simple motivation ne suffit pas toujours pour atteindre nos objectifs.

Ici je vous propose une approche qui tire profit de ce problème pour nous servir et nous accompagner vers l’atteinte de nos objectifs.

Je vous laisse me poser vos questions ou me proposer vos réflexions dans l’espace de commentaire ci-dessous.

En attendant, je vous souhaite plein de succès pour vos objectifs!

Découvrez cette vidéo: Le Mythe de la Volonté et comment rester motiver sans effort

Publié par

Brice

Brice est praticien PNL installé à Paris. Sa spécialité est d’enseigner comment gérer ses émotions, augmenter son temps libre, son énergie, et comment gérer les conflits grâce aux outils de la CNV. Il a publié dernièrement une formation en ligne gratuite « ZEN & Libéré »

4 réflexions au sujet de « Comment prendre du plaisir à faire des efforts ? »

  1. Salut Brice,
    Pour partager un exemple, moi, c’est le rangement systématique de ma cuisine tous les soirs. Chaque soir, l’évier est vide et nettoyé.
    Et c’est vrai que tout se passe dans la tête. On peut décider que faire la vaisselle est une corvée ou bien un plaisir. Par exemple, je trouve agréable de plonger la main tenant l’éponge dans un bol tiède contenant un peu de liquide vaisselle. Sentir l’eau chaude sur les mains quand je rince l’assiette. Trouver des astuces pour économiser de l’eau, passer un chiffon pour empêcher les traces de calcaire de s’installer, et le lendemain matin, avoir le plaisir de la vue dégagée etc etc.
    C’est en voyant qqun prendre ce plaisir dans une fête que j’ai reconsidéré toute la question.

    1. Bonjour Remy,

      Merci de préciser toutes ces sensations… C’est vrai que vu de cette manière, la corvée cuisine devient plutôt agréable. J’aime beaucoup parce que tu touches vraiment aux sensations de plaisir.

      Le plaisir de caresser de la vaisselle propre, de sentir sa main dans l’eau, de prendre soin de son évier…

      Et le plaisir d’avoir une vue dégagée sur sa cuisine qui soulage l’esprit, ça c’est relaxant!

      A bientôt,

  2. Bonjour

    Perso, je n’ai encore jamais ressenti le plaisir dans l’effort. Y’en a qui l’ont comme les sportifs par exemple.
    La seule chose qui me donne envie de faire un effort, c’est l’envie du résultat.

    Donc pendant l’effort, je me concentre au maximum sur le résultat (genre, OK ça me dégoute de laver la vaisselle, de mettre mes doigts dans l’eau tiède et j’aimerai vraiment avoir une femme de ménage etc;.. etc…) mais qu’est-ce que je vais être contente quand mon évier sera tout propre ce soir et surtout quel bonheur de ne pas avoir à faire ça demain matin …

    1. Bonjour Natacha.

      C’est surprenant, ça me rappelle un conseil de Stephen R Covey dans son livre des « 7 Habitudes », il nous disait de partir avec le résultat en tête.

      Lorsque la tâche est ingrate, le fait de penser au résultat permet aussi de prendre plus de plaisir pendant l’effort ou en tout cas de maintenir sa motivation & sa détermination en place.

      Merci beaucoup pour ta contribution.

      @Bientôt,

      Brice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge