Êtes-vous vraiment le maître de vos pensées ?

Dans cet article, je m’apprête à vous révéler l’importance d’une bonne maîtrise de vos pensées et ce que vous pourriez y gagner concrètement:

  • + d’efficacité dans votre vie professionnelle.
  • + à l’écoute de vos proches, de votre famille.
  • + attentif à vos sensations (j’écrirai un article qui fait le lien entre la perte de poids et la méditation.

Mais avant de commencer sachez qu’il faut faire attention de ne pas tomber dans le piège de combattre vos pensées ou des les considérer comme un ennemi. Vos pensées sont comme votre membres et vos organes, ils ne sont ni bons ni mauvais, ils sont comme ils sont et vous pouvez vous en servir, apprendre à les utilises pour être heureux.

C’est dans cet état d’esprit qu’il faut aborder cet article.

© Orangeline
© Orangeline

1. Attention au danger!

Voici ce qu’il risque de se passer si vous ne prenez pas attention à votre dialogue intérieur.
Vous commencez par faire une chose, vous êtes concentré et là une pensée arrive, « il faut penser à ça, c’est important ».

Vous sautez dans l’action, vous mettez de côté ce que vous étiez en train de faire. Et là une nouvelle pensée arrive:

« Il faut penser à ça aussi, c’est important », vous sautez une nouvelle fois de plus dans l’action ou alors vous relevez la tête et vous réfléchissez à un sujet qui pourrait bien être inutile ou en tout cas, pas très urgent.
En bref, vous délaissez une nouvelle fois ce que vous étiez en train de faire.

Vous vous laissez bercer (ou berner) par l’illusion fondamentale que vos pensées sont plus importantes que ce que vous êtes en train de faire dans le moment présent.

Oui car le voile des illusions a cela dans sa qualité, il nous berce, votre dialogue intérieur est là présent sans que vous puissiez le voir la majorité du temps.

2. Qu’est ce que cela pourrait bien changer dans votre vie si vous étiez vraiment le maître de vos pensées ?

Imaginez que vous puissiez rester concentré sur ce que vous faîtes, que vous soyez « conscient » des pensées qui vous traversent l’esprit et que vous puissiez ainsi « choisir » quelles pensées utiliser et quelles pensées ignorer.

Par exemple, si vous êtes en train de discuter avec quelqu’un qui vous parle de ses souffrances (un proche de votre famille par exemple) vous pourrez vous rappeler que rien d’autre n’est plus important que cette conversation et vous laisserez s’échapper cette peur « de perdre votre temps » pour vous concentrer sur l’écoute de votre proche.

Si par exemple vous êtes en train de travailler, vous pourrez rester concentré sur votre travail et vous serez plus efficace si vous êtes capable d’ignorer les pensées qui vous disent « j’en ai marre, je suis pressé de partir ».

Si par exemple, vous êtes en train de courir ou de faire votre séance de musculation, vous aurez le pouvoir de laisser s’échapper cette pensée « j’ai mal, c’est dur, c’est difficile » pour vous concentrer sur le bon mouvement à effectuer (et éviter une blessure).

Si par exemple, vous voulez aller discuter avec cet homme ou cette femme que vous ne connaissez pas, vous pourrez ignorer cette pensée « j’ai peur de me sentir ridicule, je ne sais pas quoi dire » pour plonger dans l’action et finalement, commencer par dire « Bonjour, je m’appelle Jean-Pierre ».

3. Entraînez-vous régulièrement à accorder plus d’importance au moment présent.

Il y a cette micro-conversation qui a lieu avant de passer à l’action et de plonger dans le moment présent et cela pour une raison simple:

Nous avons oublié pourquoi le moment présent était plus important que nos pensées. Et cela se confirme lorsque l’on passe sa vie devant un écran d’ordinateur ou devant sa télévision.

© Lycan
© Lycan

Vous pouvez seulement vous entraîner à prendre conscience de cette question, cette micro-conversation:
« Est-ce qu’il est plus important d’écouter mes propres pensées ou de passer à l’action ici et maintenant? »

Lorsque l’on est plongé dans ses pensées c’est parce que « nous avons choisi » de manière inconsciente et automatique d’accorder plus d’importance à nos pensées et de les considérer comme notre réalité au lieu d’être présent et de porter attention à notre corps, à notre mouvement ou à ce que nous sommes en train de faire ici et maintenant.

Devinez comment vous aussi, vous pourriez vous entraîner à rester présent?

Et oui, bien évidemment, tout ce qui pourrait vous rapprocher de l’instant présent, ce pratique et s’expérimente avec la méditation.

Je vous conseille les liens suivants si vous êtes intéressé:

Publié par

Brice

Brice est praticien PNL installé à Paris. Sa spécialité est d’enseigner comment gérer ses émotions, augmenter son temps libre, son énergie, et comment gérer les conflits grâce aux outils de la CNV. Il a publié dernièrement une formation en ligne gratuite « ZEN & Libéré »

2 réflexions au sujet de « Êtes-vous vraiment le maître de vos pensées ? »

    1. Bonjour Tom,

      En effet, dans ce genre de milieu il est important d’être accompagné « au début » pour recevoir une instruction de méditation simple et claire. En général lorsque l’on commence à s’asseoir sur son coussin on commence à se poser plein de questions c’est pourquoi la présence d’un « maître » est importante pour prendre un bon départ.

      Des techniques de méditation il y en a beaucoup.
      Voici une vidéo que j’aime beaucoup: http://www.youtube.com/watch?v=QSyWNtssSwU

      A bientôt,

      Brice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge