Débordé au Travail ? Et Si Tu Commettais Cette Erreur Si Courante?

Imagine un peu ça…

C’est le matin.

Tu es fraîchement arrivé sur ton lieu de travail, décidé à passer une excellente journée et pourtant…

Au fil de ta journée:

  • Tes interruptions s’accumulent
  • Ta liste de choses à faire s’allonge
  • Ton heure de départ se décale au fur et à mesure

Au fond de toi, tu sais d’avance que tu n’auras pas le temps de tout faire avant de partir.

C’est ton expérience qui te communique cette profonde intuition, mais tu n’oses pas l’écouter.

La pression monte petit à petit, le stress te gagne et tu accélères le rythme pour tout faire avant de partir.

En vain.

Et maintenant, que comptes-tu faire ?

Ramener du travail chez toi ? Partir à 23h ? Vraiment ?

Non stop !

C’est ça l’erreur si courante et tu vas très vite comprendre pourquoi.

Tu ne souffriras pas 1 minute de plus dans ces conditions.

C’est pour ça que cet article est un peu plus long que d’habitude.

J’ai voulu être le plus complet et le plus précis possible pour te guider vers la sortie de ce problème.

Voici ce que tu apprendras d’ici un court instant :

  • Comment agir à la racine du syndrome « débordé au travail ».
  • Les 4 règles d’or de mon organisation personnelle pour éviter cette erreur.
  • Le plan étape par étape pour communiquer maintenant auprès tes supérieurs, partir à heure fixe et avec le sourire même si tu n’as pas tout terminé.

Mitarart
Mitarart

Tu vas découvrir une façon très simple de remédier au sentiment d’être « débordé de travail ».

En échange j’aurai besoin de toi pour répondre à quelques courtes questions sur un nouveau projet qu’on m’a longtemps demandé de mettre en place sur ce blog.

Tu en sauras plus à la fin de cet article.

Comment éviter cette erreur classique & pourtant si pénible?

Ou plutôt :

Comment résister à la tentation de vouloir terminer « à tout prix » ton travail avant de rentrer chez toi ?

Je le répète encore une fois:

Ramener du travail chez toi ou travailler la nuit n’est pas une solution.

Sauf si vraiment tu sens que c’est une exception et que ça ne t’arrive qu’une ou deux fois dans l’année. Et encore…

Il n’y a plus de temps à perdre. Tu dois enfin comprendre le problème caché par cette fausse solution.

Alors ? Motivé pour agir à la racine du problème ? Une bonne fois pour toutes ?

Voici la toute première chose à faire:

Essaye d’identifier l’origine de ton problème.

  • Problème d’organisation personnelle ?
  • Manque de confiance en toi ?
  • Peur d’exposer ta vulnérabilité en avouant à ta hiérarchie que tu ne pourras pas tout faire ?
  • Peur de perdre ton travail et des représailles si tu ne finis pas comme c’était prévu ?
  • Autre chose peut-être ?

Et toi ? Quel est le problème caché sous le fait de travailler tard ?

Si tu veux mon aide, réponds-moi dans les commentaires à la fin de cet article. Je me ferais un plaisir de t’aider.

Maintenant voici un conseil, il peut paraître trop simple à comprendre mais il n’est pas si facile à mettre en pratique :

Commence dès maintenant par prendre de meilleures habitudes.

Je t’expliquerai lesquelles mettre en place et comment le faire un peu plus bas.

Avant de t’annoncer la méthode que j’utilise, je tiens à te rappeler à quel point cette période de rentrée est précieuse, pour toi, moi et les autres.

C’est le meilleur moment pour prendre un nouveau départ.

C’est maintenant qu’il faut prendre de bonnes habitudes pour éviter que ton stress ne s’accumule au fil des mois et que tu finisses en burnout avant les fêtes de fin d’année.

Comprends bien d’où vient le problème pour agir à la racine! Alors Laisse-moi te poser une question :
« D’après toi, comment se prennent les mauvaises habitudes ? »

Les « mauvaises » habitudes se prennent, sans même que tu en aies conscience.

Pour y remédier, il faut voir les choses que tu ne voies pas. Il faut porter un nouveau regard, ou de nouvelles lunettes!

Offre-toi maintenant ce temps de recul ou ce regard extérieur pour que tu comprennes par toi-même l’origine de ta souffrance et de ton stress inutiles.

Enfin prêt pour prendre de meilleures habitudes ?

Si j’y suis arrivé, toi aussi tu peux le faire.

Maintenant il est temps pour toi d’installer de « Nouvelles Bonnes Habitudes », je te donne les miennes dans un instant.

D’abord, voilà ce que tu devrais attendre de ces « Nouvelles Bonnes Habitudes » (NBH) :

  • Une NBH donne des résultats concrets rapidement (au moins durant les 10 premiers jours)
  • Une NBH est simple à comprendre & à réaliser
  • Une NBH te donne confiance & elle te rassure
  • Une NBH est basée sur de profondes convictions, de fortes croyances

Maintenant, imagine que tu puisses augmenter ta productivité sans te sentir « débordé ».

Imagine que de nouvelles habitudes d’organisation & de communication puissent faire grandir en toi un puissant sentiment d’accomplissement et de fierté personnelle.

Oui c’est possible.

Plus de travail accompli ne signifie pas automatiquement plus de stress ou plus de sensations désagréables.

Il suffit parfois de quelques règles toutes simples pour prendre de meilleures décisions et ressentir cette fierté au fil des jours.

Les « Nouvelles Bonnes Habitudes » que je te propose, je te les présente sous la forme de 4 règles d’or.

Les 4 règles d’or pour augmenter ta productivité et sortir du syndrome « Débordé au Travail ».

Si tu en as vraiment assez de te sentir débordé, voici 4 règles qui vont t’aider à prévenir le problème et à agir à la racine de ton stress au travail.

À faire au moins 1x par jour, dès le matin:

  • Règle d’or #1 : Vide ton esprit sur une feuille de papier. Liste ce qui doit être fait & toutes tes préoccupations.
  • Règle d’or #2 : Commence ta journée avec une heure de fin en tête.
  • Règle d’or #3 : Prends conscience du temps qu’il te reste et du temps dont tu as besoin pour venir à bout de ta liste.
  • Règle d’or #4 : Décide de ton unique priorité immédiate. (avec tes supérieurs s’il le faut)

L’ordre de ces règles est important, je t’explique pourquoi dans un instant…

Mais pour bien commencer, tu dois intégrer cette nouvelle croyance:

Quoi que tu fasses, tu ne pourras pas tout faire. C’est la réalité. Elle est peut-être dure à accepter, mais si tu ne le fais pas, tu vas créer beaucoup de souffrance et de stress inutiles dans ta vie.

En plus, si tu es stressé, ton travail sera bâclé.

Tu te sentiras vidé de ton énergie et tu travailleras avec de la colère en arrière-plan de tes pensées. La qualité de ton travail sera médiocre & tu ne seras pas fier de toi.

Heureusement pour toi, maintenant tu possèdes mes 4 règles d’or pour rester ZEN au travail:

Mets en application les règles que je viens d’énoncer et pour t’aider, voici un peu plus d’explications.

Règle #1 : Vide ton esprit sur une feuille de papier. Liste tout ce qui doit être fait, tout ce qui occupe ton esprit (tu verras c’est très simple, mais c’est si bon!).

« Si ça reste dans ton esprit, tu ne pourras pas avoir les idées claires. »
David Allen

C’est une citation de David Allen, dans son livre Getting Things Done.

Règle #2 : Commence ta journée avec une heure de fin en tête. Une limite procure de la confiance et de la sécurité. Lorsque tu prends le temps de te fixer des limites, tu appliques une contrainte « créative » à la réalisation de ton travail.

Ton cerveau trouvera des solutions pour être plus efficace et aller plus rapidement à l’essentiel.

Règle #3 : Prends conscience du temps qu’il te reste et du temps dont tu as besoin pour venir à bout de ta liste.

« Ce ne sont pas les plans qui sont importants, c’est l’étape de planification qui est vitale. »
Brian Tracy

D’ailleurs, un grand général disait souvent :

« Aucun plan ne survit au contact de l’ennemi, mais c’est le processus de planification qui compte vraiment »

Règle #4 : Décide de ton unique priorité immédiate. C’est la clé pour gagner confiance en toi. C’est pour ça que l’ordre est important, maintenant que tu as fait tout ce travail, tu vas enfin pouvoir utiliser toutes ces règles pour communiquer efficacement avec tes supérieurs.

Tu n’auras aucune hésitation & tu auras vraiment confiance en toi.

Tu seras confiant parce que tu auras déjà réfléchi à l’avance et planifié ton travail. Cette phase de planification va ensuite aider tes supérieurs à prendre la décision qui convient.

Mieux vaut tard que jamais.

Plus tôt tu prendras conscience de ton débordement et plus tôt tu te sentiras libéré.

Et plus tôt tu communiqueras sur cette réalité, plus tôt tu pourras t’adapter et aider tes supérieurs à trouver des solutions type « gagnant – gagnant ».

Et comment partir à heures fixe, même si tu es déjà débordé depuis très longtemps ?
Comme promis, voici ma méthode simple, étape par étape pour communiquer dès maintenant avec tes supérieurs.

Si tu te sens bloqué depuis longtemps dans une situation où tu es débordé à longueur de journée, cette méthode est faite pour toi.

« Comme nous le savons tous par expérience, le plus difficile face à une tâche déplaisante c’est de trouver le courage de s’y mettre ». Kristin Neff

Voici le rappel des 4 étapes pour communiquer si tu en as vraiment assez de te sentir débordé de travail:

  1. Communiquer. En face à face c’est le mieux.
  2. Être ferme. Avec des arguments chiffrés, précis et solides comme de la pierre. (Voir Règle #1 et Règle #3)
  3. Avoir un rendez-vous. Même avec toi-même, le but c’est de justifier son départ à heure fixe, ça aide parfois pour faire face à la culpabilité. (Voir Règle #2)
  4. Lâcher prise sur tes réactions émotionnelles.

Le plus difficile, c’est d’affronter, ou plutôt de lâcher prise sur tes démons intérieurs:

  • la peur de ne pas être à la hauteur,
  • la culpabilité « d’abandonner » ton poste,
  • de ne pas être « fiable »,
  • etc…

Et surtout! Si ça ne se passe pas comme prévu, n’oublie pas ceci :

« Le droit d’être aimé, accepté et connecté aux autres nous est acquis à la naissance. Il suffit de le chercher en soi chaque fois que l’on en a besoin ». Kristin Neff

Ne recherche pas la validation de tes supérieurs, c’est le meilleur moyen de te faire manipuler ou de te laisser guider par ta culpabilité.

Personne n’est gagnant dans ce genre de relation au travail.

À mon tour d’avoir besoin de ton aide.

Et oui, on inverse les rôles.

Si ces conseils t’ont aidé, moi aussi j’aurai besoin de toi…

J’ai presque terminé le programme d’accompagnement qu’on me réclame depuis si longtemps sur ce blog.

Si tu le veux bien, j’aimerai que tu prennes quelques minutes pour répondre à ces courtes questions.

Lien vers les quelques questions.

Cela concerne le programme du futur accompagnement que je vais proposer à mes lecteurs adorés!

Merci de ton aide…

Publié par

Brice

Brice est praticien PNL installé à Paris. Sa spécialité est d’enseigner comment gérer ses émotions, augmenter son temps libre, son énergie, et comment gérer les conflits grâce aux outils de la CNV. Il a publié dernièrement une formation en ligne gratuite « ZEN & Libéré »

8 réflexions au sujet de « Débordé au Travail ? Et Si Tu Commettais Cette Erreur Si Courante? »

  1. Encore un bon article ! C’est vrai que le grand dilemme du soir est de savoir si l’on emmène du travail à la maison ou non. J’avoue le faire exceptionnellement mais ce n’est pas une solution. A mes yeux, le plus gros soucis est d’être constamment interrompu.

  2. Bonsoir Brice,

    Prendre conscience que l’on est débordé ? Pas de problème !
    La suite est plus délicate.
    Les 4 règles sont absolument parfaites et pour les raisons que tu expliques bien.
    La 4 je pense, tester focalisé sur la tâche immédiate, est la recette.
    Etre présent, conscient, fait gagner du temps.

    Je penserai à cet article demain matin, sûr !
    Bonne soirée.
    Marie.
    Marie Articles récents..Inflammation, OGM et graisse abdominale

    1. Merci Marie!

      C’est vrai que ça aide bien de rester focalisé sur la tâche immédiate.

      Je vais essayer d’écrire un article sur « comment gérer les interruptions » car c’est souvent ce qui nous déroute.

      A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge