Comment savoir s’arrêter pour être vraiment efficace ?

J’ai bien choisit le mot efficace et non productif. Le mot « productif » n’a pour moi plus de sens quand il signifie « gagner moins de libertés ».

Que signifie pour vous « produire plus » ?

Plus de stress ? Plus de projets ? Mais imaginez maintenant que vous travaillez moins pour gagner plus de libertés. C’est pour moi la seule condition pour être vraiment efficace.

Levez la tête, relaxez-vous

Avez-vous déjà remarqué à quel point il nous est difficile de nous détacher de notre travail ? Comme si le seul fait d’y penser de manière obsessionnelle pouvait nous libérer d’un certain fardeau.

Connaissez-vous « l’auto sabotage »? Nous nous empêchons nous même d’être épanoui et efficace.

Développez votre joie, votre confiance et votre capacité à vous détendre
L’efficacité se gagne avec la joie et la confiance que l’on porte à notre travail. Cette joie et cette confiance ne s’acquièrent que par la détente générée par la prise du recul nécessaire. Ce n’est pas un laisser allez. C’est une vision plus juste et une anticipation des difficultés à venir.

Suivez votre instinct
Asseyez-vous pour visualiser les points de blocage, les nœuds… Laissez venir vos pensées, vos doutes, vos craintes… Nouez une relation harmonieuse avec ces émotions précieuses qui vous guident de manière instinctive vers les points à débloquer pour vous y préparer au mieux.

Une fois que ce sera fait, alors vous pourrez dormir tranquille. Non je plaisante ! Si les cauchemars ou l’anxiété continuent de vous troubler alors lisez cet article

Au contraire de ce que l’on pourrait penser, cela permet en fait, d’être plus « productif ».

Faîtes la différence entre « prendre du recul » et « procrastiner »

La seule réponse que je puisse donner est

« Ca dépends de deux facteurs ! »

Facteur N°1 Du degré de plaisir à faire ce que l’on fait. Si on s’énerve ou qu’on est tendu, pressé, énervé alors en générale c’est qu’il est temps de s’arrêter.

Facteur N°2 Du temps que vous venez de passer sur votre tâche. Evidemment si ça ne fait que 5 minutes que vous travaillez mais que vous vous arrêtez pour « prendre du recul » (prendre un café ou discuter) alors on peut dire que c’est de la procrastination.

Sortez la tête du guidon et prenez un raccourci

Par exemple : Plus on s’enlise dans une tâche et plus on a toujours l’impression d’avancer de la même manière et on met parfois plus de temps à réaliser ce que l’on doit faire.
Par contre en levant la tête du guidon, on apprend à identifier les meilleurs raccourcis.

Les meilleurs raccourcis se prennent avec un plan & la souplesse de le modifier en cours de route.

Et vous? Comment faîtes-vous pour devenir vraiment efficace?

Comment employez Mme « Urgence » pour équilibrer votre vie ?

Nous avons tous du mal à équilibrer nos projets personnels et professionnels car parfois l’un empiète sur l’autre. Et si l’on utilisait ce que l’on a toujours subi pour réaliser ses propres projets ?

Cet article s’adresse aux personnes qui poussent plusieurs projets en même temps, que ce soit d’ordre personnel ou professionnel.

Etape 1 Reformulez votre Objectif Transversal

Posez-vous une meilleure question

Est-ce que le problème vous essayez de résoudre satisfait à la fois votre vie professionnelle et personnelle ?

Si la réponse est NON alors reformulez le en un objectif transversale, vous n’êtes pas obligé de sacrifier l’un pour l’autre il vous faut trouver un juste milieu.

Exemple: « Je veux (1er objectif SMART professionnel)exemple: Mettre en ligne un nouveau produit le 02 Avril 2012 à 10H pour (2ème objectif SMART personnel)exemple: Sortir avec mes amis 1x par semaine et faire du vélo en forêt 3x 1H par semaine »

Calibrez votre objectif

Voyez si il est réaliste et qu’il vous lance quand même un challenge personnel. Vous devrez être fier de vous lorsque vous l’aurez atteint.

Etape 2 Provoquez et Affichez l’inacceptable

Imaginez le pire scénario

Les réveils ou les compte à rebours ne suffisent plus.

Faisons appel aux émotions, imaginez le scénario que vous allez détester le plus.

« Si je n’atteins pas mon objectif, ma femme me quitte, j’endette ma famille. Je vais prendre du poids, sombrer dans l’alcool et perdre mes amis. »

OU

« Si je n’atteins pas mon objectif, personne ne pourra éprouver la joie de jouer avec ce produit et je passerais des nuits blanches à travailler pour les projets des autres. »

Représentez-vous mentalement en image les pires scénarios qui vous révoltent.

Avertissement :
La technique perd son efficacité si vous vous laissez déprimer. Le but c’est de vous révolter pas de vous faire sombrer dans la dépression.

Utilisez votre peur (pour vous aider)

Trouvez la formulation, la tournure qui vous paraît vraiment inacceptable. Utilisez votre propre peur pour vous pousser vers l’avant.

Devinez quoi, si vous trouvez ça trop dur ou vraiment masochiste alors les autres le feront à votre place. Oups! J’oubliais qu’ils le font déjà. Que ce soit pour vous faire produire (dans votre milieu professionnel) ou pour vous faire consommer et acheter.

Les sanctions, la peur et tous ces sentiments négatifs sont là pour vous pousser à faire les choses que les autres veulent que vous fassiez.

Placez vous des rappels, là où vous êtes obligé de les voir…

Faîtes vous des rappels, des affiches, des simulations. Représentez sous toutes ses formes le pire de scénarios que vous craigniez et faîtes l’effort conscient de vous en rappelez souvent.

Pour mon cas personnel, j’utilise une feuille Excel pour faire mes comptes et projeter mes revenus dans le futur. Je sais donc à quel moment j’aurais des ennuis. De plus, j’utilise cette feuille au moins une fois par semaine. Aucune chance de louper mes scénarios catastrophes

Etape 3 Révoltez-vous et battez-vous (avec plaisir) pour vos intérêts

Je ne vais pas vous raconter des salades, dans la vie, les types gentils se font bouffer. Se battre fait partie de notre quotidien et c’est normal. Voici notre réalité à accepter (sans renoncer attention).

Il n’y a rien de malsain dans tout ça, depuis la nuit des temps l’homme a du se battre pour ses intérêts. Maintenant vous allez devoir prendre une décision.

De quelle manière allez-vous vous battre ?

Il y a 2 façons de se battre :

1. La manière obligatoire et subi

Je dois le faire mais je n’en ai pas envie et en plus je n’aime pas faire ce que je fais.
Alors là je vous préviens, il risque de se passer ça :
– Vous allez y passer plus de temps
– Vous allez faire des erreurs
– Vous allez emporter ce fardeau chez vous et vous plaindre auprès de votre entourage

2. La manière libéré et voulu

J’ai envie de le faire parce que (votre objectif-transversal).
Et là vous allez expérimentez ces quelques activités :
– Vous apprendrez à vous faire confiance et à suivre votre instinct
– Vous apprendrez à aimer sourire aux challenges que vous vous fixez (tout seul sans l’aide de personne)
– Vous serez détendu plus souvent car vous aurez les idées claires (à condition d’être organisé)
– Vous prendrez plus de mini risques
– Et vous saurez exprimer ce dont vous avez besoin à n’importe qui

Et vous ? Comment faîtes-vous pour équilibrer votre vie et atteindre vos objectifs?